Gérard Chouquer, “Formes planimétriques, formes sociales et modèles culturels dans la colonisation intérieure de Bolivie orientale”

Dans cette étude, la morphologie agraire du front pionnier des basses terres (Tierras bajas)de Bolivie est mise en regard des formes sociales et des modèles culturels d’aménagement de l’espace. Il s’agit de réfléchir aux éventuels rapports existant ou non entre ces différents plans. Pour des raisons que l’article cherche à décrire et comprendre, il se trouve que deux formes sociales de colonisation trouvent une certaine correspondance dans deux morphologies agraires particulières, la colonisation indienne avec les villages de plan radial, la colonisation mennonite avec le rang linéaire ou, le plus souvent, le rang polycentré. L’association entre formes sociales et formes planimétriques est évidente. Mais on soulignera le fait qu’on ne doit pas, pour autant, en conclure qu’il existerait un lien déterministe entre les deux ordres de fait. C’est par l’histoire, par la médiation technique et par la diffusion de modèles culturels que ces associations se sont produites. Les populations de colons ne sont pas arrivées dans les Tierras bajas de Bolivie avec leur modèle planimétrique et formel en poche, prêt à être appliqué.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
gerardchouquer (3 février 2022). Gérard Chouquer, “Formes planimétriques, formes sociales et modèles culturels dans la colonisation intérieure de Bolivie orientale” MaNOMA. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/r7yl


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search