Hervé Pomarèdes, Valérie Bel, Jean Yves Breuil, Marc Célié, Martial Monteil, Pierre Séjalon et Laurent Vidal, “Le paysage périurbain à Nîmes (Gard, France) de la Protohistoire au Haut-Empire (VIe av. n.è. – IIe de n.è.)”, 2013.

Cet article est consacré à l’étude d’un très important volume de données acquises principalement lors d’opérations d’archéologie préventive. Il met en perspective l’espace périurbain de la ville de Nîmes entre le VIe s. av. et IIe s. de n. è. grâce à une approche géographique et diachronique dynamique. La question des limites successives de l’agglomération est abordée et les composantes de la campagne nîmoise sont présentées depuis le contact des différentes enceintes jusqu’aux confns d’une fenêtre d’étude d’environ 80 km2. Les changements considérables qui ont affecté l’agglomération entre le VIe s. av. n. è. et le Haut-Empire, conduisent à distinguer plu-sieurs phases rythmant l’évolution du paysage. Entre le VIe et le IIe s. av. n. è., la complémentarité des terroirs semble la règle. Les modes d’occupation de la plaine de Nîmes à l’époque républicaine et durant le Haut-Empire révèlent d’étroites relations de dépendance avec l’agglomération.La présence de périmètres non urbanisés à l’intérieur de la ville et les divers monuments découverts dans la campagne montrent la complexité des interactions ville-campagne et invitent à ne pas réduire le paysage périurbain aux seuls espaces extérieurs proches de l’enceinte.

Lire la suite : Hervé Pomarèdes, Valérie Bel, Jean Yves Breuil, Marc Célié, Martial Monteil, Pierre Séjalon et Laurent Vidal, “Le paysage périurbain à Nîmes (Gard, France) de la Protohistoire au Haut-Empire (VIe av. n.è. – IIe de n.è.)”, 2013.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
carnetmanoma (30 janvier 2023). Hervé Pomarèdes, Valérie Bel, Jean Yves Breuil, Marc Célié, Martial Monteil, Pierre Séjalon et Laurent Vidal, “Le paysage périurbain à Nîmes (Gard, France) de la Protohistoire au Haut-Empire (VIe av. n.è. – IIe de n.è.)”, 2013. MaNOMA. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/r846


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search