Gérard Chouquer, Les contradictions de la représentation du territoire de Terracina (Anxur) dans les manuscrits agrimensoriques, 2009, revu en 2023, 11 p.

Le but de cette étude est de démontrer que l’opinion selon laquelle la centuriation de Terracina serait la plus ancienne centuriation connue en Italie et qu’elle remonterait à 329 av. J.-C. ne repose pas sur des bases satisfaisantes, mais sur une interprétation des documents textuels et des documents planimétriques, dont je vais montrer qu’elle n’est pas satisfaisante. La documentation, notamment la vignette qui accompagne la description d’Hygin Gromatique, est contradictoire. La prise en compte des réalités planimétriques, notamment, crée une nouvelle série de difficultés qui retire à ce dossier toute valeur probatoire dans l’argumentation sur les origines de la centuriation.



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
gerardchouquer (13 avril 2023). Gérard Chouquer, Les contradictions de la représentation du territoire de Terracina (Anxur) dans les manuscrits agrimensoriques, 2009, revu en 2023, 11 p. MaNOMA. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/r84i


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search