Ricardo Gonzalez Villaescusa et Patrice Cressier, Un espace agraire fossile dans le désert marocain, Une étude au croisement de l’archéologie et de l’archéogéographie, dans Les Nouvelles de l’archéologie, n° 125, octobre 2011, p. 24-31

L’article étudie une fondation du haut Moyen Âge dans le sud du Maroc actuel, aux confins du Sahara, Tamdult. Dès le Xe siècle, le terroir de cette ville comprend des champs irrigués, des cours d’eau et des moulins. C’est une ville caravanière disposant d’une oasis.



Citer ce billet
ricardogonzalez (2023, 16 avril). Ricardo Gonzalez Villaescusa et Patrice Cressier, Un espace agraire fossile dans le désert marocain, Une étude au croisement de l’archéologie et de l’archéogéographie, dans Les Nouvelles de l’archéologie, n° 125, octobre 2011, p. 24-31. MaNOMA. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r84l

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search